J'ai encore rêvé d'elle ...

dimanche 5 février 2017





Voilà des jours que j'ai cette boule au bas du ventre .
Je le sens, j'ai besoin de t'écrire .
Même si tu ne fais qu'entrevoir certains de mes mots à travers tes paupières éternellement closes, j'en ai besoin .

Je me sens comme une bombe qui peux exploser à tout moment .
D'un côté il y a cette douleur que je peine à caractériser.
Ce mal être qui me ronge : il est lié à la nostalgie et à la mélancolie de ton absence .
Car tu es toujours le point central de ma souffrance, je te vois, je te sens partout mais paradoxalement tu me restes inaccessible, intouchable, comme une ombre qui plane.

Dois-je m'en vouloir de quotidiennement raviver la flamme des souvenirs parce que tu me manque trop ?
Dois-je avoir honte de t'écrire aux yeux du monde quand je sais que tu seras certainement la dernière à me lire ?
Devrais-je cesser de ressasser mes remords et mes regrets car ils ne te feront pas revenir ?

On a parfois honte, parfois peur de mentionner à quel point tu nous manque .

Je sais que dans mon cas, je pourrais parler de toi pendant des heures ,  je ne suis jamais lassée de toi, de tes prouesses , de ton humour, de ton sourire, de ta joie de vivre qui masquait tant de tristesse .

Si seulement j'avais pu lire entre les lignes, peut-être que j'aurais pu t'empêcher de t'éteindre loin de moi ?

Je me rappelle toutes les fois où ma grande sœur me rappelait à l'ordre en me disant "Margot, une mère on en a qu'une"
Je la regardais du coin de l’œil, sûrement à la limite de l'arrogance en pensant "je le sais bien"

Bien sur, ce n'est que depuis le 20 juillet 2014 que cette morale a prit tout son sens .
Tu ne répondais plus au téléphone depuis quelques jours, une habitude que tu avais quand tu ne voulais pas parler .
Je m'en souviens comme si c'était hier et tu sais pourquoi ?
Car à mon réveil, tout semblait normal .

C'était un dimanche . Dans le cadre de mon stage de 3 mois à Cork en Irlande, je bossais pour EazyCork , une entreprise qui proposait des hébergements, des placements au-pair, des cours d'anglais etc .

C'était un de ces jours super pénible où je travaillais en coupure . Il faisait beau et chaud . Les Irlandais disaient d'ailleurs que cet été était le plus beau qu'ils avaient connu depuis 10 ans ! J'avais ramené le soleil ici .
Mais par sur toi .

J'avais accueillit tous mes clients à l'aéroport, je les avais installé confortablement dans leurs nouveaux domiciles . Pour beaucoup, c'était le début d'une nouvelle vie, pleine de perspectives et de rêves .
Pourtant ce fût le début de mon cauchemar .

(Une chanson de Patrick Bruel vient de s'incruster dans la playlist aléatoire de mon iTunes et je souris : je sais à quel point tu le déteste . Quand tu l'écoutais ça te rappelais toujours de mauvais souvenirs et ça te mettait même les larmes aux yeux . Quand je dis que tu es partout... ) 

 Bref, les détails ne sont pas importants pour les autres, ils nous appartiennent .
Je me revois juste dans ce parc avec Loïc pour décompresser : on écoute du son, on est posé comme d'habitude, on rigole . Il essaye de parler anglais avec son accent si particulier et raconte les péripéties de sa journée . Il lui arrivait toujours des choses incroyables et moi, je suis dans un fou rire .
Puis soudain, je tape des points dans l'herbe, je me roule en boule. En criant "Maman" avec le peu de voix qui parvient à sortir de ma gorge desséchée par le bris de mon cœur .
Car on vient de m'appeler pour me prévenir : tu n'es plus là .
Et comme le disait la morale plus haut, personne ne viendra te remplacer , personne ne le peut .

Tu promettais de rester à mes côtés, que je serais toujours ta fille, que t'éloigner de moi était impossible . J'avais fini par te croire .
Croire que tu serais éternelle .
Croire que tu ne m'abandonnerais pas .
Croire que tu ne pourrais jamais me retirer tes câlins et tes bisous .

Et je suis là. T'attendant inlassablement . Tu vas revenir . Tu ne m'aurais jamais fais ça .
Mais ça fait plus de 2 ans que je n'ai pas entendu le son de ta voix . Que tu me laisse . Que tu me blesse .

Mes mots étaient peut-être trop durs, trop maladroits .

Alors, aujourd'hui injustement je t'en veux, oui je t'en veux !
Et si tu étais devant moi, je te le ferais surement savoir, avec cette voix que j'utilisais quand j'avais mal ou que j'étais mécontente . Tu sais celle qui te faisais me dire "baisse d'un ton ! "
Ça aussi ça me manque, que tu me retrousses les bretelles .

J'échangerais tout ce que j'ai dans ce bas monde pour une minute dans tes bras, une minute de rire avec toi . Viens on parle tout et de rien comme avant .
Viens on chante "J'ai encore rêvé d'elle" à tue-tête en dérangeant les voisins avec nos grosses voix .
Viens on invente un monde où tu ne me quittes pas, car je le sens quotidiennement : je ne peux pas vivre sans toi .

Assurément je sais que tu es heureuse et en paix . Gambadant dans ton champ de Tournesols ou peut-être de Coquelicots ? Tu n'arrivais jamais à choisir, tu prenais toujours les deux .
Tu avais la capacité de rendre n'importe quel endroit vivant par ta simple présence alors je sais que tu rayonnes  💕.

Une vie juste pour toi et moi
Et demain matin, tu seras là... 





9 commentaires

  1. Je n'imagine pas ta peine. Ton article m'a mis les larmes aux yeux...
    Je te souhaite beaucoup de courage Margot.
    Reste forte pour elle, un jour vous vous retrouverez <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Jade qui est aussi fort émouvant <3
      J'espère que mes prochains articles te feront sourire alors :)

      Supprimer
  2. Il n'y a pas de mots. Les frissons m'ont envahit, ainsi que les larmes. Du courage oui je peux te le souhaiter. Soit bien entouré aussi ma belle. Pleins de bisous et de câlins <3 (clocanbefit)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Chloé pour ton commentaire qui me va droit au coeur . Je t'embrasse bien fort :)

      Supprimer
  3. ♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup pour cet article ... Egoïstement je pense qu'on cherche tous du réconfort et des mots auprès de ceux qui ont connus la pire douleur d'un enfant ...
    On croit tous que nos parents sont éternels et pourtant ... Les regrets nous submerge lorsque l'un d'eux disparaît, on pense plus à ce que l'on a pas fait / dit plutôt qu'à tout ce que l'on a vécu. Assurément un bout de nous part avec eux, et nous ne sommes plus jamais les mêmes. On a beau nous demander d'être fort(e)s, ou de nous dire qu'on l'est déjà. Avons nous le choix de vivre sans eux ? Bien sur qu'ils vivent à travers nous, et que nous les faisons vivre autant que nous vivons, mais bien souvent les mots de ce qui ne l'ont pas connu ne sont pas à la hauteur de notre tristesse, dire qu'avec le temps "ça ira" n'est qu'un mensonge, bien au contraire. Avec le temps ça ne va pas, le temps nous rappelle chaque jour qu'ils ne sont pas là pour toutes ces nouvelles choses, tous ces nouveaux moments ...
    Les souvenirs restent à jamais, et l'amour s'amplifie c'est certains. Plus jamais seule ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire est très touchant Barbara, je ne sais pas si tu as aussi perdu quelqu'un dans ta vie mais tu as su également mettre des mots sur ces ressentis si difficile à caractériser...
      Je te rejoins sur le fait qu'avec le temps tout n'ira pas mieux, apprend t'on a se passer de personnes qui nous manquent autant surtout quand il s'agit de nos parents ? Je ne pense pas ... Le mieux qu'on puisse faire c'est de continuer à se battre et les rendre fiers ... Je ne vois que ça .
      Je t'embrasse bien fort ♡♡♡♡♡

      Supprimer
    2. J'ai perdu mon père il y a 4 mois (rien que le fait de l'écrire c'est compliqué) ... C'est une douleur inexplicable et assez insupportable.
      On ne peut jamais se passer de nos parents, on apprend jamais à vivre sans eux, et ça quelque soit notre âge je pense. Il faut se dire qu'on se retrouvera, tôt ou tard et qu'ils nous voient, donc continuer de les rendre fiers comme tu l'as dis :)
      A nous de les faire vivre par nos souvenirs.
      Pleins d'amour et de forces ♡♡

      Supprimer

ON SE RÉGALE SUR INSTAGRAM !

© HBNWORLDWIDE - Blog Lifestyle & Football - Paris. Design by Fearne.